Destinations, Islande, Islande

Islande, nos conseils pratiques

29 août 2017

En Mai dernier, nous sommes partis en Islande. Un petit road-trip d’une dizaine de jours sur cette île perdue dans l’Océan Atlantique. Pour tout avouer, on y pensait secrètement depuis un petit moment, chacun de notre côté. Alors pourquoi ne pas avoir sauter le pas plus tôt? Tout d’abord une question de budget car oui, on ne va pas se le cacher, l’Islande est une destination chère! Et puis surtout, ce pays nous paraissait tellement inaccessible! Ce n’est que depuis quelque temps, depuis que le tourisme s’est développé (peut être un peu trop?) que l’on s’est dit que finalement, il fallait le vivre ce rêve islandais!

Alors avant de commencer nos articles à proprement parler sur notre road-trip, j’ai eu envie de partager ici nos quelques conseils sur notre retour d’expérience et peut être, aider ceux qui hésitent encore à sauter le pas!

 

POURQUOI L’ISLANDE?

Pour les amoureux de la nature et des grands espaces. L’Islande, c’est un condensé de volcans, de glaciers, de geysers, de désert de lave et de mousse, de failles géologies, de sources d’eau chaude,… On n’a jamais senti la terre aussi vivante sous nos pieds! On est revenu de là-bas un peu déboussolés et on a mis quelques jours à se réaclimater à notre vie Marseillaise (pourtant nous sommes partis que 10 jours). Ce pays nous a tellement surpris et émerveillé. Tout est si vaste là-bas, si calme, si simple et pourtant tellement impressionnant. On s’est senti si petits, mais si petits face à tout ça… Vous faites quelques km en voiture et vous vous retrouvez seuls face à cette nature! Ça vous met une sacrée claque! Si la solitude et le froid ne vous font pas peur, si vous recherchez une destination dépaysante, 100% nature et paysages de dingue, et si vous voulez vivre une expérience hors du commun alors ne réfléchissez plus bien longtemps : l’Islande est pour vous!!

Dans les fjords de l’Est

 

QUAND PARTIR?

Nous voulions éviter la période Juillet/Août, déjà par souci de budget et aussi pour éviter la foule de touristes. Ceci n’est que notre point de vue et je suis quasi certaine que dans les fjords reculés de l’Ouest, il n’y a pas foule, même en plein été. La haute saison a aussi un énorme avantage, les pistes sont toutes ouvertes (si la météo reste clémente bien sur). J’aurai adoré faire un treck dans le Landmannalaugar et découvrir le volcan d’Askja (accès ouvert en Juillet/Août en fonction des conditions climatiques).

Pour notre part, on est parti début Mai. Nous avons quasiment pu faire tout ce qui était prévu au programme. Pour ce qui est de la longueur des journées, pas d’inquiétude, la nuit noire ne dure que 4h en Mai (le soleil se couche vers minuit pour se lever vers 4 heures). Si nous avons un conseil, c’est de partir légèrement plus tard dans l’année, genre vers fin Mai/début Juin ou alors vers fin Août/début Septembre. Les prix sont, je pense, toujours aussi correct. La haute saison touristique ne bat pas son plein et normalement (je dis bien normalement), les pistes menant au Landmannalaugar seront ouvertes. Un excellent compromis donc :).

La route 1

 

QUOI PORTER DANS SA VALISE?

Un seul conseil: COUVREZ-VOUS!! Et ne négligez jamais le vent! Je crois que je vouerai toujours un culte à ces filles qui arrivent, même avec des températures avoisinant les -10° et un vent à plus de 200km/h, à arborer un style digne des plus grands magasines de mode. Moi, avec toutes les couches accumulées, je ressemblais plutôt à une très jolie Barbapapa (en rapport avec mon imper rose)! Non sans blague, n’ayez pas peur de vous couvrir, à accumulez les couches quitte à paraître débile! De toute façon on est tous dans la même galère et sincèrement il vaut  mieux paraître 5kg de plus et profiter pleinement de son voyage plutôt qu’être toute belle et se les geler toute la journée! Mais alors quoi portez dans sa valise?

  • Vêtements : Sincèrement je ne pensais pas pouvoir accumuler tant de choses. Quasi tous les jours j’enfilais un sous pull et collant Heattech Uniqlo, des gros pulls ou polaires, un coupe-vent, une doudoune légère de type Uniqlo, un imperméable (INDISPENSABLE), un poncho imperméable (de ce type ) pour pouvoir protéger votre sac à dos aussi en cas de grosse averse, un sur-pantalon imperméable, des paires de chaussettes en laine ou en cachemire (parfaites pour tenir nos petons bien au chaud) et une paire de guêtres. Si vous suivez à la lettre tous ces conseils vous ressemblerez en tout point à un magnifique saucisson (comme moi) mais au moins vous n’aurez pas froid!
  • Autre : des sacs compressibles si comme nous vous avez eu la bonne idée de ne prendre qu’une grosse valise pour deux, une housse étanche pour l’appareil photo. On s’est aussi acheté une carte routière de l’Islande, très utile si le GPS décide de vous abandonner.     

→ N’oubliez pas votre maillot de bain et pour la serviette on s’en est acheté une en microfibre, parfaite pour le gain de place! Et si vous craignez la lumière du jour, prenez un masque pour dormir.

Et bien sur de bonnes chaussures de randonnée pour pouvoir crapahuter à travers toute l’île. J’ai d’ailleurs utilisé une seule paire de chaussure durant tout le voyage!

Arrow
Arrow
Slider

 

 

AVEC QUELLE COMPAGNIE PARTIR?

Nous sommes partis avec la compagnie low cost WOW AIR. En achetant nos billets 4 mois à l’avance, nous avons payé un peu plus de 200 euros chacun.

→ Durée du trajet: 3h30 de Paris

Le soleil se lève en Islande

 

 

LES RÉGIONS D’ISLANDE

On peut sectionner l’île en sept grandes parties :

  • Reykjavík et ses alentours : la capitale de l’île et le point le plus touristique du pays, Le Cercle d’Or. C’est ici que vous aurez le premier contact avec l’Islande car l’aéroport à Keflavik est à 50km de Reykjavík. Le Blue Lagoon se trouve également dans cette partie de l’île.
  • La côte Sud : un concentré de paysages époustouflants! Des plages noires de Vìk en passant par le plus grand glacier de l’île, Vatnajökull. Il y a aussi les Iles Vestmann accessibles en ferry.
  • Le centre de l’Islande : les Hautes Terres, dont le célèbre Landmannalaugar. Zone inhabitée et accessible seulement en été. 
  • Les fjords de l’Est : un concentré de couleur avec le plus joli de tous, Seydisfjordur.
  • Le Nord : des paysages lunaires, Myvatn, la centrale géothermique Krafla, des cascades, des coins très reculés (comme le volcan Askja). On y retrouve aussi la deuxième plus grande ville du pays : Akureyri, et de là, les fjords du Nord, beaucoup moins connus mais tout aussi beaux que ses voisins!
  • Les fjords de l’Ouest : nous n’avons pas eu le temps de pousser jusque là mais, parait-il, c’est une région magnifique, très peu habitée et isolée. Il ne faut pas avoir peur de rouler par contre, la région parait toute petite sur la carte mais les routes sont extrêmement longues!
  • La péninsule de Snaefellsness.

 

Le Sud

 

ITINÉRAIRE

Que vous souhaitiez prendre la route dans le sens des aiguilles d’une montre ou l’inverse vous n’aurez pas 36 000 choix, il n’existe qu’une seule grande route: la route 1. Il ne reste plus qu’à déterminer les étapes du voyage en fonction de vos envies.

Notre itinéraire :  

  • Arrivée à 00h à l’aéroport de Keflavik
  • Jour 1 : Reykjavik + nuit sur place
  • Jour 2 : le cercle d’or + nuit à Hella
  • Jour 3&4 : La région de Vik
  • Jour 5 : les Glaciers + nuit à Hofn
  • Jour 6 : les fjords de l’Est + nuit à Vallanes
  • Jour 7 : Krafla, Myvatn + nuit à Reykjalid
  • Jour 8 : fjords du Nord + nuit à Akureyri
  • Jour 9 : Trajet pour rejoindre Reykjavík 
  • Jour 10 : Reykjavik + Blue Lagoon
  • Jour 11 : retour en France

 

LOCATION DE VOITURE

Si nous avons deux conseils à vous donner c’est de louer votre voiture auprès des agences locales (les tarifs sont beaucoup plus bas que les grandes compagnie) et si le budget vous le permet de louer un « vrai » 4X4. Pour 10 jours, nous avons payé 850€ pour notre suzuki Jimny chez l’agence locale Blue Car Rental. Et la bonne nouvelle, c’est qu’ils viennent même vous chercher n’importe où entre l’aéroport et Reykjavík. 

→ N’oubliez pas de prendre toutes les assurances proposées: GP (assurance contre les graviers, très recommandée car oui, on veut toujours sortir des sentiers battus en Islande et la projection de graviers sur la voiture est quasi inévitable), SAAP (assurance contre le sable et les cendres, oui oui!! On a hésité à la prendre et finalement, on s’est retrouvé à Vìk au beau milieu d’une tempête de sable donc n’hésitez pas!), CDW (la plus classique et indispensable, l’assurance anti-collision). Vous pouvez de suite éliminer l’assurance TP (assurance contre le vol), carrément inutile dans ce pays car simplement, le vol n’existe pas!

N’attendez pas le dernier moment pour faire le plein d’essence, soyez prévoyants, surtout dans les Hautes Terres.

Les fjords de l’Est

 

 

ÉTAT DES ROUTES

Vous ne serez jamais embêtés par les bouchons là-bas. C’est même un peu flippant dans certaines parties de l’île car si on crève ou quoi que ce soit, ben mise à part les moutons, le nombre de voitures que l’on croise se compte sur les doigts d’une main! Mais quel bonheur cette sensation que la route nous appartient (et quel choc quand on est revenu à la maison!).  Quant à l’état des routes, on ne pas va se mentir, mise à part la route 1 qui est goudronnée et quelques routes secondaires qui ont été refaites il y a peu, le reste ne sont que des pistes plus ou moins cabossées. Sincèrement nous n’avons jamais eu de problème, l’essentiel est de rouler doucement et d’être attentif à la route. De toute façon, entre les bosses, les trous, les graviers et j’en passe vous ne roulerez pas à plus de 30km/h! Nous n’avons pas expérimenté les passages de gués mais si vous comptez explorer les hautes terres, visionnez en amont les vidéos sur internet qui expliquent très bien la conduite à adopter.

Pour ce qui est de l’ouverture des routes, un seul conseil, enregistrez le lien de ce site Road.is sur votre portable et jetez un œil dès que vous avez un doute. Et surtout, ne vous fiez pas aux « ont dit ». En effet, beaucoup de personnes nous avaient dit que les routes dans la partie Nord de l’île risquaient dêtre fermées en Mai et finalement aucun problème! Par contre, nous avons été bloqués une matinée entière à Vik à cause d’une grosse tempête. Alors un seul conseil, fiez-vous à ce site et rien d’autre!

Myvatn

 

TEMPÉRATURE ET MÉTÉO

La bête noire de tous les touristes en Islande! Je crois que j’ai passé toute la semaine précédant le voyage sur les sites de météo locale! Et tout ce que je peux dire, c’est que la météo n’a pas été du tout, mais alors du tout tendre avec nous. En 10 jours, on a eu du vent à presque 200km/h qui a failli me faire tomber, une tempête de sable, de la pluie, du brouillard, de la neige et du soleil. C’est ça la magie de l’Islande! Par contre, rassurez-vous, contrairement aux idées reçues, il ne fait pas si froid que ça! Il faut surtout se méfier du vent car la température ressentie peut être de 10° de moins à cause de celui-ci. Dans tous les cas, pas de souci, cela ne vous empêchera pas de profiter! La seule fois où nous avons été bloqué, c’est à cause de la tempête de sable  qui a obligé le pays à fermer une portion de la route 1 menant à Vik! Mais ça fait aussi parti des charmes de l’île!

Arrow
Arrow
Slider

 

 

BUDGET ET COÛT DE LA VIE SUR PLACE

On ne va pas se mentir l’Islande est une destination chère.

La monnaie locale est la Couronne Islandaise ISK. Il n’est pas nécessaire de retirer de l’argent, la quasi totalité des commerçants prennent la CB.

Voici nos dépenses principales :

  • Le billet d’avion : si vous vous y prenez à l’avance vous pouvez vous en tirer pour 200€/pers.
  • La location de voiture : nous avons payé 850€ pour 10 jours pour le 4×4 Jimny, la star de l’île (assurances comprises). À cela rajouter l’essence. Il existe bien entendu le bus qui relie la plupart des régions mais pas de conseils à donner la dessus car nous ne l’avons tout simplement pas testé.
  • L’hébergement : une grosse partie du budget, il faut compter environ 100€ la nuit pour une chambre double, dans un hôtel classique ou dans les « guest house ».
  • La nourriture : là aussi ce n’est vraiment pas donné! On a du se faire en tout et pour tout deux restaurants pendant toute la durée du séjour. Le reste du temps, on se faisait à manger nous-même. On avait pris le soin de choisir des hébergements où l’on pouvait cuisiner sur place et on faisait nos courses dans les supermarchés Bonus!
  • Autres : certaines activités sont payantes comme marcher sur un glacier, explorer les fonds marins (oui vous avez bien lu l’Islande offre une eau des plus claires du monde), monter à cheval, se prélasser dans les eaux turquoises du Blue Lagoon ou du Myvatn Nature Baths (beaucoup moins cher), les excursions pour voir les baleines (on a annulé la notre à cause du vent mais on avait réservé avec la compagnie Arctic Sea Tours, comptez 80€/pers pour une durée de 3h),prendre le ferry pour les îles Vestmann… les activités ne manquent pas en Islande!

→ Bonne nouvelle, TOUT le reste est entièrement gratuit: admirer des geysers, découvrir des cascades, explorer des déserts de mousse ou de lave, trouver l’épave d’un avion de l’armée américaine, marcher sur une plage de sable noir, visiter le plus mignon des fjords, se baigner dans des sources d’eau chaude en pleine nature, voir des icebergs, admirer les différents glaciers de l’ïle,… 

 

LOGEMENT

 

 

  • Keflavik : Nous sommes arrivés en Islande à 23h35 et nous repartions le dernier jour à 6h du mat’. Il était donc indispensable de trouver un logement proche de l’aéroport. Nous avons dégoté cette chouette maison d’hôte Melas 9 GuesthouseLes petits plus: le petit-déjeuner au top et l’hôte adorable qui vient nous chercher et nous mène à l’aéroport gratuitement. ⇒ 100€ la nuit en chambre double, petit dej’ compris.
Arrow
Arrow
Slider

 

 

  • Reykjavik : Nous avons passé deux nuits, une au début et une à la fin du voyage. Nous avons testé deux jolies adresses :

→ ROOFTOP SPA : Très jolie maison d’hôte à quelques mètres du centre-ville, avec parking devant la maison. Chambre spacieuse, à la déco soignée avec salle de bain privée. Espace commun pour pouvoir se préparer à manger.Le GROS plus, Jaccuzi en extérieur. ⇒ comptez 125€ la nuit, en chambre double.

Arrow
Arrow
Slider

→ Apartment K : Hôtel design en plein centre. Appartement spacieux avec wifi gratuite. Le plus : navette aéroport. ⇒ 140€/nuit l’appartement pour deux personnes.

Arrow
Arrow
Slider

  • Hella : L’établissement Cafe Arhus Hella proposent des cottages simple mais fonctionnels, situés au cœur du Cercle d’Or. ⇒ 100€ le cottage pour deux personnes (ils proposent également des logements pour 4 à 6 personnes).

 

  • Vìk : Coup de cœur pour cette cabane du Hvoll Cottages. À 10km de Vìk, ces cottages en bois offrent une vue imprenable sur l’océan et les montagnes. Il n’y en a que 4 alors réservez en avance! ⇒ 150€/nuit pour 5 personnes.

C’était la tempête dehors

Arrow
Arrow
Slider

 

 

  • Höfn : C’est chez Heiđveig que nous avons passé notre première nuit chez l’habitant! Accueil au top, à quelques minutes du centre d’Höfn. Nos hôtes ont été très gentils, discrets et un très bon petit déjeuner nous attendait le lendemain matin. ( à savoir: salle de bain à partager avec la seconde chambre). ⇒ 84€ la nuit, petit dej’ compris.

 

 

  • Vallaness : Énorme coup de cœur pour Stormur CottagesAu nombre de trois, ces cottages sont situés au cœur des fjords de l’Est. De magnifiques chevaux, appartenant aux propriétaires, sont à quelques pas de la cabane. Un havre de paix! ⇒ 130€ la nuit, cottage pour deux personnes.
Arrow
Arrow
Slider

 

 

  • Reykjahlíð : C’est chez Sabineune française venue s’installer il y a quelques années avec son mari, que l’on a vécu un des plus beaux échanges du voyage humainement parlant. Sabine pourrait parler de son île d’adoption pendant des heures, elle nous a raconté tout un tas d’anecdotes sur ses aventures. Très jolie maison au cœur de la nature, à 5 minutes en voiture de Goðafoss ( on voit d’ailleurs la chute de sa cuisine!). Chambre pour 4, salle de bain privée, très grande pièce commune et cuisine à disposition avec tout l’équipement nécessaire ⇒ 84€ la nuit.
Arrow
Arrow
Slider

 

 

  • Akureyri : Dernier airbnb de notre séjour, nous avons été accueilli par Ágúst. Hôte discret, prévenant, très jolie chambre spacieuse avec salle de bain privée. Place de parking devant la maison. Possibilité de petit-déjeuner en supplément. ⇒ 88€ la nuit.
Arrow
Arrow
Slider

 

 

ANECDOTES

Et pour finir en beauté, une petite liste d’anecdotes et de choses insolites que l’on a découvert dans ce pays.

  • Dormir à la lumière du jour : Ça peut en effet paraître étrange dans un pays où en plein été, le soleil ne se couche jamais mais les maisons islandaises n’ont pas de volets! Simplement des rideaux plus ou moins occultants alors si vous avez le sommeil léger, n’oubliez pas votre masque de nuit!
  • Les gardiens de l’île : je veux bien sûr parler des moutons! Il y en a partout, tout le temps, en liberté, souvent par groupe de trois! C’est même devenu un jeu de les photographier!
  • Les chevaux islandais : ceux-ci sont de petite taille et n’ont pas subi de croisement depuis les années 900. Comme nous l’a fait remarquer une hôte, ces chevaux pratiquent deux allures supplémentaires au trois allures traditionnelles. 
  • Les adultes à l’intérieur, les enfants à l’extérieur : j’avoue que l’on a été un peu surpris la première fois que l’on a croisé un landau en pleine rue, avec un bébé à l’intérieur et sans adulte autour. Mais oui, ici, les adultes n’hésitent pas à laisser leur enfant dehors au moment de la sieste, cette pratique renforcerait leur système immunitaire.
  • Pas de chaussures dans les maisons islandaises : une pratique qui devrait ravir les maniaques de la propreté, et finalement c’est pas si mal que ça! Les chaussures doivent être laissées à l’entrée donc si vous avez la chance de loger chez l’habitant, n’oubliez pas votre paire de chausson!

 

Si vous avez des questions, n’hésitez surtout pas on vous répondra avec plaisir 🙂

 

À très vite pour nos carnets de voyage sur cette île du bout du monde!

 

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Laury 8 septembre 2017 at 16 h 49 min

    Un très bel article que j’ai pris beaucoup de plaisir à lire ! J’aimerais beaucoup y aller aussi même si j’avoue que c’est un peu overdose d’Islande sur les réseaux mais je crois que c’est le bon moment pour le faire … En tout cas je note toutes tes bonnes adresses pour le jour où j’aurais la chance de m’y rendre !
    Bises de Montréal 🙂
    Laury

    • Reply Un Deux Trois 9 septembre 2017 at 13 h 08 min

      Merci beaucoup Laury! J’étais comme toi aussi. Les derniers mois qui ont précédé le voyage je voyais tellement de photos d’Islande que je me demandais si j’allais vraiment aimer… et en fait oui la magie a bien opéré 🙂 alors si j’ai qu’un conseil à te donner: fonce!!! Surtout avant que les prix doublent!
      A bientôt 🙂

    Leave a Reply