Destinations, États-Unis, Ouest Américain, Parcs Nationaux

Les parcs nationaux, chapitre I

28 avril 2016

La découverte des parcs nationaux était la partie du voyage qui nous faisait le plus rêver… Yosemite nous avait donné un avant-goût incroyable et nous avait mis l’eau à la bouche. Mais c’était aussi la partie du voyage qui annonçait la fin du road trip! 4 petits jours au cœur de la nature, 4 petits jours au milieu de décors de westerns américains, 4 jours où l’on s’est senti tout petit face à  la démesure des parcs nationaux…

07h00 : Le réveil sonne à Las Vegas. On se réveille tout doucement dans notre lit king size de l’immense chambre du Bally’s. On rejoint le voiturier qui nous attend devant l’entrée de l’hôtel. Las Vegas dort encore, il fait bon, c’est calme et on y découvre un autre visage. Les fêtards rentrent se coucher et les rues ne sont pas encore assaillies de touristes… et c’est tout excités que l’on file vers Bryce Canyon, dans le sud de l’Utah. Le paysage qui défile sous nos yeux est sec, aride et la lumière du soleil fait plisser nos yeux. Quelques cactus parsemés par ci par là apportent une touche verte à ce désert à perte de vue. Puis, au fur et à mesure que l’on s’approche du parc, les roches prennent une couleur ocre, le ciel devient de plus en plus bleu et le paysage est de plus en plus vert. C’est drôle ce changement radical de climat d’un état à un autre. L’air est plus frais, la luminosité est différente et il est aux alentours de midi quand nous arrivons aux abords du parc.

A l’entrée du parc

Bryce Canyon
Utah

Petit sourire au ranger, plan en main, on file vers le premier point de vue!

 Bryce Canyon n’est pas aussi étendu que les autres parcs et une journée suffit amplement à la visite. La route principale est ponctuée de différents points de vue et les rando à travers le parc ne sont pas aussi nombreuses qu’à Yosemite. Grâce à ce site, vous pourrez lister les différents points de vue et rando.

Sunrise Point

 

Ce mélange étonnant de couleur rouge, orange et jaune mêlée au bleu azur du ciel, agrémenté de quelques touches de couleurs vertes. C’est si grand et si silencieux. C’est si impressionnant et si beau. Nous avons presque peur de parler tout haut de peur de déranger cette nature si paisible. Les  cheminées de fée sont les maîtresses des lieux et donnent à ce parc cette renommée si célèbre. Elles s’étendent à perte de vue et selon les différents endroits du parc, prennent une couleur différente. On reste debout là, admiratifs, à contempler la beauté de ce que peut créer la nature… On a rencontré des gens si gentils.

La journée passe à une vitesse folle et c’est aux alentours de 18h, lorsque la lumière dorée se reflète sur les hoodoo que l’on se dirige vers notre motel, à Cannonville. A notre grande surprise, il est au cœur d’une communauté de Mormons. On regarde le soleil se coucher sur les montagnes de l’Utah et on s’écroule de sommeil dans notre lit à petites fleurs rouges.


 

 

 

Antelope Canyon
Arizona

On reprend la route le lendemain matin pour l’Arizona. La région de Page est notre prochain point de chute pour la journée et la nuit. Dès notre arrivée on se dirige vers Antelope Canyon. On est dans la réserve indienne des Navajos. Le simple fait de savoir ça donne un côté mystique à ce lieu. La visite de ce canyon se fait obligatoirement guidée, question de sécurité. C’est touristique mais on s’y prend au jeu! On a opté pour le Lower Antelope Canyon (qui est le moins connu). C’est impressionnant de se retrouver au creux de ce canyon, à longer les parois et les chemins étroits et sinueux. L’orange éclatant et intense de ce lieu, les rayons de soleil qui pénètrent à certaines parties de la journée, le chant des indiens Navajo qui rythment la visite, c’est magique! C’est dur de poser des mots sur ce que nous avons vécu et vu! Certains décrivent Antelope Canyon comme le plus beau bijou de l’Arizona et ils ont certainement raison!

 

 

 

 

 

 


Horseshoe Bend
Arizona

Après nous être remis de nos émotions, la visite de cette région se poursuit dans l’après-midi avec Horseshoe Bend. On ne pensait pas être éblouis par une telle beauté de la nature. C’est fou ce qu’elle peut créer! Le Colorado a creusé et façonné cet incroyable paysage. On marche pendant une petite demi heure, en plein soleil, sans se douter de ce que nous allions voir au loin. Il faut vraiment arriver au bout du chemin pour se rendre compte de la particularité de ce point de vue. Les photos valent sans doute mieux que les mots…

Horseshoe Bend

 

 

 


19h00, la ville est déserte. Ça nous semble bizarre à cette période de l’année. Après avoir déposé nos affaires à l’hôtel, fait du shopping dans un outlet, on décide d’aller boire un verre dans un pub sympa! Ambiance western, personnel adorable, on profite avant qu’un (énorme) groupe de japonais viennent envahir les lieux! On mange de délicieux burgers dans un resto typiquement américain, oui vous savez ce genre de resto avec les banquettes colorées, les tables en bois, les grandes baies vitrées, seul au milieu d’un parking rempli de vieilles voitures américaines, une gentille dame en guise de serveuse tout sourire avec son joli tablier à carreaux. Cliché vous dites? Oui oui! Et on adore ça!

 


 

Dans le prochain (et dernier) post sur l’Ouest Américain, Kévin se prendra pour Lone Ranger et on se sentira minuscule face à l’imposant Grand Canyon!


Pour voir notre itinéraire complet dans l’Ouest et découvrir toutes nos adresses c’est par ici !


You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply