Andalousie, Espagne

Pueblo Blanco et Ronda

27 août 2017

Je reviens ici timidement après ces quelques mois loin du blog… Nous reprenons la route de l’Andalousie, et plus particulièrement celle des villages blancs. Oui, les « Pueblo Blanco », ces villages si typiques de cette région! Même si ils se ressemblent beaucoup de part leur architecture, chaque village est singulier et a sa particularité! Tantôt nichés au creux d’une montagne, au fond d’une vallée, au pied d’un lac, au bout d’une petite route sinueuse ou carrément sur la roche, j’aurai adoré tous les visiter! Malheureusement, faute de temps, nous n’en n’avons vu que deux: Gaucín et Setenil de las Bodega.


GAUCÍN


C’est le premier village que nous avons visité car notre airbnb était ici. Une très belle route entourée de champs nous mène jusqu’à lui. Nous sommes arrivés le week-end de l’Assomption, tout était très calme, trop calme! J’avoue que ça nous a fait un petit choc après Séville et Vejer, il a bien fallu une journée pour nous y faire. Oui Gaucín n’est pas du tout touristique, rien à voir avec Séville et Vejer! Je pense d’ailleurs que l’on était les seuls touristes français dans le village! Le tour se fait rapidement à pied, et au final, quel bonheur de déambuler à travers les ruelles quasi désertes. Une vraie pause a milieu de ce road-trip andalou. L’airbnb que l’on avait dégoté était un petit paradis. Une vieille maison de village, avec patio et piscine, et cerise sur le gâteau, une grande terrasse au deuxième étage avec vue sur les toits du village et au loin Gibraltar et les côtes Africaines.

Pour le lien de l’airbnb c’est ici.

Notre airbnb

 

 

 

 


SETENIL DE LAS BODEGAS


À une bonne heure de Gaucín, nous avons passé toute la matinée sur place. Oui, on aurait pu visiter plusieurs villages durant la journée mais on ne voulait pas courir. Notre choix s’est donc porté sur lui. Mais pourquoi Setenil? Et bien parce que ses maisons troglodytiques nichées sous un immense rocher nous intriguaient! En période estivale, nous n’étions pas les seuls et beaucoup de voitures étaient garées le long de la rivière Guadalporcún, c’était assez dommage. Il a fallu s’échapper de la cohue touristique et fuir la rue principale blindée de monde pour se retrouver quelques mètres plus loin, au coeur de ses ruelles étroites et pavées et profiter pleinement de la si jolie particularité de ce village.

 


RONDA


Deuxième et dernier arrêt de la journée : Ronda. Celle ville est à elle seule le symbole du romantisme. Perchée à plus de 700m d’altitude, elle est divisée en deux parties par le río Guadelevín. Sur la rive sud, la vieille ville, sur la rive nord la ville moderne et au milieu, les gorges El Tajo avec au dessus le Puente Nuevo qui relie les deux berges. Les maisons blanches et ocres perchées sur les hauteurs semblent être un prolongement de la roche. Le lieu est superbe! Nous y avons passé qu’une après-midi mais cette ville mérite largement une journée entière si vous le pouvez.

 

 

À ne pas rater:

-Le centre historique de Ronda, dans la vieille ville. Bourré de charme, de patios fleuris et de petites ruelles.
-Le Pont Neuf, avec sa sublime vue sur la Sierra de Grazalema.
-Les Baños Arabes. On dit que ce sont ceux les mieux conservés d'Espagne.
-La Casa del Rey Moro et ses 200 marches pour descendre à la mine. ( 4€ l'entrée)
-Descendre en bas du pont neuf.

 

Nos autres articles sur l'Andalousie

- Séville 
- Vejer de la Frontera, le coup de cœur 
- Quelques heures à Cadix
- Vivre une expérience unique à Tarifa

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Charlène Jiho Travel Blog 4 mars 2018 at 11 h 54 min

    Les paysages sont superbes ! J’ai envie d’été en voyant ça et de voyages !

  • Leave a Reply