Andalousie, Destinations, Espagne, Séville

Séville, City guide I

1 mars 2017

L’Andalousie.

Une destination qui n’a pas forcément le vent en poupe. A tort, car cette région d’Espagne regorge de petites pépites. Les civilisations musulmanes, juives et chrétiennes ont façonné cette terre andalouse. Nous y avons passé trois semaines. Trois semaines ponctuées de surprises, de jolies découvertes. Des couleurs ocres et dorées de Séville au blanc éclatant de ses villages à flanc de falaises, de Cadix et ses airs de bout du monde à Grenade et son empreinte gitane. Nous avons roulé des kilomètres, entre les paysages arides et les montagnes de la Sierra Nevada. Sous la chaleur écrasante du mois d’Août, nous avons voyagé différemment cette fois-ci. Nous avons pris le temps. Le temps de la découvrir, de découvrir son histoire, ses ruelles ombragées, la quiétude de ses longues journées d’été et l’effervescence de ses nuits. Nous avons été surpris par la richesse de ses terres et la gentillesse de ses habitants. L’Andalousie, nous n’imaginions pas qu’elle allait autant nous surprendre et pourtant…

Ce voyage n’était pas du tout prévu au programme. Des tas de destinations le devançait. Et pourtant, en ayant de la famille la-bas, c’est devenu comme une évidence. C’était décidé, nos trois semaines de vacances d’été serait sous le signe du soleil andalou. Nous avons opté pour un trajet en voiture de a à z en partant de Marseille. Si vous n’êtes pas aussi fou que nous et qu’un voyage en avion vous semble plus sage, Ryanair propose des vols directs au départ de Marseille à prix tout doux!

Après un voyage de 15h (et une nuit sur Manises) nous voilà arrivés à notre première étape: Séville.

Séville
La capitale Andalouse

Le lundi, nous voici à nouveau sur la route. Après 8h de voiture à travers un paysage aride semé d’oliviers, nous voici arrivés à Séville. A bord de notre voiture, nous cherchons notre hôtel dans les ruelles sinueuses de Santa Cruz. Nous n’avons pas encore visité la ville que déjà, je sens qu’on va l’adorer! Les rayons du soleil essaient de s’engouffrer à travers les rues. Les tons chauds des façades accentuent la lumière dorée de l’été. Après un bon quart d’heure à tourner en rond, on trouve enfin l’entrée de l’hôtel. Et il est canon! Au cœur du quartier de Santa Cruz, il a l’emplacement idéal! On récupère notre chambre et on file direct sur son rooftop. La vue sur les toits et la Giralda est dingue!

Nous avons choisi un rythme différent pour ces vacances. On ne voulait pas crapahuter toute la ville sous 40° et marcher des heures et des heures à s’en brûler les pieds. On visitait donc la matinée et l’après-midi, on la passait là, sur les terrasses de notre hôtel avec piscine et vue sur les toits de Séville. Lâcher prise de temps en temps, c’est pas si mal finalement. 

Pour notre choix de logement, nous avions trois critères: un parking, un emplacement central et une piscine. Les trois étaient réunis, et bien plus encore! Un petit havre de paix, au cœur de la ville. Des chambres propres et spacieuses, un accueil au top et une vue de dingue!

Une maison du XIXème transformée en un élégant Hôtel.


Hôtel Rey Alfonso X
Calle Ximénez de Enciso, 35, 41004 Sevilla, Espagne
site web→ Rey Alfonso X



Directement plongés dans l’ambiance andalouse, un soir d’Août, sous 32° à 22h. On a bu de la sangria et mangé des tapas dans une petite ruelle de Santa Cruz. C’est coloré, y’a des palmiers partout et de la musique à chaque coin de rue.

El Pasaje Sevilla
Calle Ximénez de Enciso, 33, 41004 Sevilla, Espagne
site web→ El Pasaje
                                           ——
Les tapas sont très bons, originaux et les prix démarrent à 3€. 
Au calme, dans un étroit passage. 
Nous y sommes même retournés deux autres fois! 
Nous avons testé la terrasse avec les brumisateurs (idéals pour se rafraîchir). 
Et le joli patio à l’intérieur avec sa grande verrière est canon!
 

 


La deuxième journée à Séville démarre tôt! A 14/15h maximum, il est impensable de continuer à crapahuter dans la ville. Du coup, pas le choix, on se lève tôt pour profiter au maximum de la journée! Après un bon petit-dej à l’ombre des orangers, on se dirige vers Triana. Sur la rive gauche du fleuve, ce quartier populaire est beaucoup plus calme que Santa Cruz. Loin des touristes, nous y avons déambulé une bonne partie de la matinée. A cette heure ci, c’était même quasi désert. De balcons fleuris aux azulejos bleus, nous avons atterri sur la Calle Beltis avec ses jolies maisons colorées et sa ballade le long du fleuve.




Avant la pause déjeuner, nous nous sommes dirigés vers les rues piétonnes du centre.

Metropol parasol
Pl. de la Encarnación, s/n, 41003 Sevilla, Espagne
site web → metropol parasol

Prendre de la hauteur et admirer Séville de tout en haut, sur cette structure en bois haute de 28m. Je crois que les points de vues en hauteur sont mes préférés!

 


 

Il est déjà l’heure du déjeuner. On se dirige vers un chouette resto repéré sur notre cartoville. Ici, la déco se veut vintage et les prix débutent à 4€. Un jeune chef de Séville a ouvert ce lieu récemment et même si les prix restent un peu élevés, c’est super bien présenté et très bon!

La Bulla
Dos de Mayo, 26, 41011 Sevilla, Espagne
facebook → labulla

 

 


Avant de filer barboter dans notre mini piscine, on fait un détour par les arènes. Juste l’extérieur bien entendu, vu qu’il était hors de question de mettre un pied dans ce lieu macabre où certains tuent pour devenir célèbre et faire rire la foule. Mais bref passons… Les petites ruelles l’entourant sont d’un orange éclatant qui tranche avec le blanc immaculé des façades. Soleil de plomb, quelques photos plus tard, on retourne dans la fraicheur de notre hôtel.


On se sent si chanceux d’avoir le privilège d’admirer la lumière dorée de la fin de journée avec vue sur les toits. Seuls sur la terrasse, on y flâne jusqu’au coucher du soleil avant de déguster des tapas dans un resto sans prétention. C’est sous les étoiles, en faisant un détour par les jardins de l’Alcazar, que l’on reprendra le chemin de l’hôtel.

 

 


A très vite pour la seconde partie de ce city guide qui nous tient beaucoup à cœur. ♡


Nos autres articles sur l'Andalousie

- Vejer de la Frontera, le coup de cœur 
- Quelques heures à Cadix
-Pueblo blanco et Ronda
- Vivre une expérience unique à Tarifa
 

 

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply Mlle M. 2 mars 2017 at 10 h 13 min

    Ah l’Andalousie, j’adore (en fait j’adore l’Espagne depuis toujours) … J’y suis allée deux fois et en voiture depuis Grenoble, en juillet-août 😉
    La première fois c’était Cabo de Gata, San José, Playa Monsul (Indiana Jones), Tabernas (Western), Almeria, Granada et l’Alhambra, Ubeda, Baeza. La deuxième fois Granada et Sevilla … Il me reste encore des coins à explorer 🙂

    • Reply Un Deux Trois 3 mars 2017 at 11 h 14 min

      Oh tu m’as donné une bonne idée de road trip pour notre prochaine virée en Andalousie!! (Ayant de la famille la bas on y va à peu prêt tous les 3 4 ans!) De nouveaux articles vont arriver avec des coins que tu ne connais pas encore ça te donnera peut être des idées

  • Reply emma 9 novembre 2017 at 21 h 50 min

    Je pars dans 2 jours et cet article est très intéressant et utile. Surtout de savoir qu’autour de la Plaza de Toros, les maisons sont jolies à voir car sans cela je ne m’en serai pas approchée!!!

  • Leave a Reply